ENSEMBLE POUR SAINT-CLAUDE

Une Nouvelle Citoyenneté

Les premiers hommes en Guadeloupe

Classé dans : HISTOIRE — ensemblepoursaintclaude @

La découverte des îles de la Caraïbe par Christophe Colomb . Et c’est en 1493 que Christophe Colomb découvre la Guadeloupe .Les espagnols se sont peu préoccupés de l’île et par ses débuts la Guadeloupe était peuplées par les indiens Arawak , un peuple de pêcheurs paisibles qui a été exterminé par d’autres indiens guerriers les Caraïbes .

Les Français débarquent en 1653 à la Pointe Allègre à Nogent Sainte-Rose avec une expédition de plus de 400 hommes dont des bretons, des normands venus sous contrats faire fortune .Les premiers colons français livrent entrent en Guerre contre les indiens Caraîbes qu’ils vont exterminer jusquà la signature d’un traité de paix en 1639 avec les derniers indiens qui iront s’installer sur l’île de la Dominique . Fût suivie par la traite négrière.Ce commerce triangulaire marque et continuera de marquer profondément les esprits.

La Guadeloupe était peuplée au départ d’amérindiens qui virent arriver des colons blanc. Ces derniers créèrent la première « establishment ». Le Gwo ka est né durant cette période , musique inventée par les esclaves qui était un moyen de fuite, d’évasion et de communication au même titre que le créole , cette musique mal vue par ses débuts par les Guadeloupéens a survécu à la période post-coloniale s’affirmant comme première musique et danse de la Guadeloupe.

Le Père Labat, dont le nom s’est immortalisé à travers un rhum Marie-Galantais, décrit dans ses ouvrages les caractéristiques essentielles de cette société. Il y avait d’abord des esclaves blancs puis des engagés de 36 mois, utilisés pour la fortification de l’île. De leurs rapports conflictuels et de domination avec les amérindiens, sont nés les plantations.

Les pratiques religieuses européennes, couplées à de longues pratiques militaires, étaient beaucoup plus ritualisées et ordonnancées que le culte des amérindiens, ce qui favorisa la suprématie des colonisateurs. C’est à cette époque, que de nombreuse personne fuyant l’Europe, viendront dans les îles pour exercer un salariat dont les limites avec l’esclavage restèrent floues. Les propriétaires terriens, afin d’assurer le développement de leurs exploitations de café, de canne à sucre et de coton, eurent besoin d’une nouvelle main d’œuvre à bon marché.

C’est à ce moment que la machine de la transhumance humaine sera lancée avec tous les drames que nous connaissons. Le choix des noirs sera en partie lié à leur grande capacité de résistance car venant de pays difficiles du point de vue de leurs géographies (climat, etc…), mais également, et surtout pour des raisons théologique avec l’accord des Papes en place. Il s’en suivi une ère de prospérité pour les colons qui, pour perdurer, nécessitait l’institutionnalisation de l’esclavage (codification) afin de maintenir ce commerce florissant. Cette activité économique qui profitait aux Métropoles, engendra des constructions militaires et des travaux de fortification de l’île, menées d’une main de maître par Louis XIV, Vauban et relayées par les anglais.

Il s’agit dès lors, de mettre en place une société très hiérarchisée et très organisée tirant ces principes de fonctionnement des ordres à la fois militaires et religieux.

En ce qui concerne les esclaves noirs, ces derniers ayant des origines différentes, il y eut des difficulté d’adaptation de part des problèmes de langues et de coutumes ancestrales qui aboutirent à la création de la langue créole et de la culture du même nom

1...175176177178179
 

Alain BAILLY | Législatives... |
Section de Sorgues |
Zadig007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | interlignes
| HONNEUR ET FIDELITE
| PRS Isère